Menu

Sainte-Catherine vue du ciel

Felix Pieters (né à Woluwe-Saint-Lambert en 1992) est actuellement étudiant en architecture. Avec BrUPssels il voudrait lier les toits de notre capitale, avec un clin d’œil à Hong Kong. Découvrez plus de 300 projets pour Bruxelles soumis sur la plateforme et votez pour vos/votre projets préféré(s) du 9 au 20 mai.  

 

toits de BrUPssels

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

Occuper les toits de Bruxelles, c’est bien. Les relier, c’est mieux. N’importe qui aujourd’hui est conscient de la beauté du quartier Sainte-Catherine. Toutefois, n’étant pas extensible en bas, il faudra un jour penser à développer son espace, plus haut. Pourquoi ne pas lancer cette idée dès aujourd’hui ? Se mettre au travail rapidement permettrait de réaliser un projet d’envergure, un projet du futur, un projet qui fait rêver : après une journée bien remplie, pourquoi ne pas profiter d’une splendide vue sur la capitale du haut du parking 58 et autres bâtiments à proximité, pour profiter d’un apéro, d’un resto, voire d’une petite soirée ? Et puis aller d’un toit à l’autre, comme on va d’un café à un restaurant. La ville d’Hong-Kong a sur ce point de quoi nous inspirer.

 

Pourquoi avoir choisi le quartier Sainte-Catherine pour implanter votre idée ?

Le quartier Sainte-Catherine est un quartier stratégique de Bruxelles : il offre à ses passants, visiteurs et habitants de quoi se ressourcer, se cultiver, se restaurer, bref, de quoi passer d’agréables moments à toute heure de la journée. Tous ceux qui s’y promènent s’y sentent bien, comme chez eux. C’est un quartier qui fait rêver, tant vu d’en bas que vu du ciel, d’où l’idée d’exploiter ses toits plus amplement, notamment en les reliant par des passerelles. Le public pourrait y accéder de manière plus systématique qu’actuellement, où cela reste très privé.

 

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

Le quartier Sainte-Catherine, caractérisé par le sentiment de bien-être qu’il apporte à ses passants, intriguerait d’autant plus s’il était développé et étendu par le biais d’espaces accessibles au public sur les toits. Développer les toits est un projet du futur. Le futur peut être proche. Quoi de mieux que de développer un tel projet plus amplement dans un quartier dont l’identité s’y prête parfaitement. Ne serait-on pas fier en Belgique de pouvoir présenter à nos voisins, les premiers espaces publics du ciel reliés par des passerelles ?

 

À qui votre projet est-il destiné ?

Aux bruxellois, aux Belges, aux visiteurs, à toutes catégories de personnes qui aiment rêver, se balader, profiter de la vie, et ce, à toute heure de la journée.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Il rendra accessible à toute personne les lieux magiques de notre capitale belge. Les passerelles représentent certes un fameux budget, mais utiliser des toitures parfois peu exploitées ne demanderait qu’un peu d’imagination et de bonne volonté. Laissez-vous tenter par le plaisir de monter, d’aller toujours plus haut, pour découvrir, lorsque le vertige a enfin disparu, les paysages les plus inattendus.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

Si le projet des passerelles ne devait pas être retenu, par exemple par peur d’atteindre le Mont-Everest, tentons au moins d’atteindre le sommet du Mont-Blanc, en élargissant l’accès aux toits de Bruxelles.

 

Découvrez le projet de Felix ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP