Menu

Des potagers ouverts à tous sur les toits de Sainte-Catherine

Directrice artistique freelance, Malak Al Zoubi (née à Damas, Syrie, en 1980) est une passionnée de plantes qui souhaite ramener la nature dans le centre-ville à travers des potagers sur les toits. Découvrez les plus de 300 projets pour Bruxelles soumis a la plateforme et votez pour votre préférés du 9 au 20 mai. 

 

 rooftop-12

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

En visitant la « Brooklyn Grange » à New York. L’idée existe donc déjà, je n’ai rien inventé. Elle a un tel succès (et pour cause!), que les « roof top farms » se sont multipliés. Et je me suis dit « pourquoi pas ici ?», sachant que les potagers collectifs à Bruxelles sont menacés de disparition.

Pourquoi avoir choisi le quartier de Sainte-Catherine pour implanter votre idée ?

C’est un quartier où j’aime me balader et qui réunit en un si petit espace un nombre innombrable de cultures différentes, venant un peu de tous les horizons. Les boutiques du quartier Dansaert juste à côté qui contrastent avec le « marché » au poisson, la diversité des restaurants, ou encore les lieux de sorties. C’est ce côté hétéroclite que j’aimerais réunir autour d’un projet et un intérêt commun.

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

Paradoxalement, même si se balader dans le quartier Sainte-Catherine est agréable, les coins verts ne sont pas si nombreux et c’est dommage. D’autant que Bruxelles a cette réputation d’être une ville verte…Aussi, réaliser un coin vert sur les toits a, quelque part, un petit côté moderne et insolite qui attirera les curieux. Pour le découvrir, il faudra lever le nez, ou venir sur place… Et puis, si c’est avant tout un projet collectif qui implique et rapproche les habitants du coin et les restaurants autour, c’est aussi un lieu où l’on peut imaginer de nombreux événements: mariages, cours de yoga, workshops ou événements privés, dégustation de produits cuisinés par des chefs étoilés, etc…

 

À qui votre projet est-il destiné ?
A tous les bruxellois ! Peut-être un peu plus aux amoureux de la nature. Et non, ce n’est pas seulement réservé aux « bobos ». Aux citoyens qui n’ont pas de jardin. Aux touristes, bien sûr, via des visites gustatives, aux enfants via des ateliers, et aux curieux via des événements pour profiter, aussi, d’une très belle vue panoramique de Bruxelles et des produits cultivés. Sans oublier les abeilles à travers un choix de fleurs et des installations adéquates.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles?
De la verdure, un retour aux sources et de la convivialité. Voire même de l’emploi et la réinsertion sociale de personnes fragilisées (personnes handicapées, sans-abris …). Les avantages sont vraiment nombreux, avec même des retombées économiques possibles.
Et puis les potagers urbains ont un impact positif d’un point de vue économique et écologique. On sait aussi que dans le contexte de crise actuelle, de nombreux potagers collectifs sont en dangers ou détruits en faveur de nouvelles constructions ou autres projets d’urbanisation. Alors quoi de mieux que d’investir des lieux inexploités comme le toit du Parking 58, qui s’y prête notamment parce qu’il réunit certaines conditions nécessaires (l’espace, l’exposition, un revêtement adéquat…).

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il?
Peut-être quelque chose qui soit plus en rapport avec mon métier. Une application associée aux nouvelles technologies : au travers d’objets connectés, l’idée serait de relier les commerces à cette app’, pour permettre une vraie balade interactive.

 

Découvrez le projet de Malak ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP