Menu

Des polaroïds géants dans les vitrines du quartier Dansaert

Julie Heymans rendra les vitrines des boutiques du quartier Dansaert encore plus attirantes et tous les passants en feront partie. Découvrez plus de 300 projets pour Bruxelles soumis sur la plateforme et votez pour vos/votre projets préféré(s) du 9 au 20 mai. 

 

Pimp my vitrine 4

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

Etant bruxelloise et touchée par les récents événements, j’ai eu envie de faire quelque chose pour Bruxelles, tout en partageant ma passion et mon métier d’étalagiste. À l’étranger, j’ai découvert un magnifique lieu pourvu d’un « best Instagram point ». Une idée à partager avec les commerçants bruxellois !

 

Pourquoi avoir choisi le quartier Dansaert pour implanter votre idée ?

J’ai vécu 3 ans dans le quartier Dansaert. Je m’y sens chez moi, c’est un village au cœur de la ville. Fin 2014, j’ai ouvert un magasin pop-up, ‘Snottebel.be’, à l’angle Dansaert-Lepage.

 

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

La vitrine est la carte de visite d’un commerce. Un élément publicitaire très important qui reflète l’image que le commerçant veut véhiculer. Si sa vitrine est en phase avec son image, elle attirera le passant et lui donnera envie de franchir le pas de la porte.

Je veux redynamiser le quartier Dansaert avec un « eye-catcher », c’est à dire une vitrine originale et attractive dont on diffusera des images sur tous les réseaux sociaux.

 

À qui votre projet est-il destiné ?

Tout d’abord aux commerçants du quartier Dansaert mais aussi aux riverains et touristes qui sillonnent les rues de la capitale.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Une visibilité sur le web grâce aux selfies pris par les passants partagés sur les réseaux sociaux. Indirectement tout le monde pourra découvrir Dansaert et ses belles places, ses restaurants branchés ou typiques, ses terrasses chaleureuses et son architecture locale.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

La création d’une belle vitrine dans les commerces vides des rues de Bruxelles. Afin de redorer l’image des artères commerçantes et booster la commercialisation des espaces vides. Chaque vitrine serait composée d’objets de commerçants voisins, avec mention du produit, de la boutique et du prix. Une fois de plus pour embellir les rues (parfois sinistres) et pour booster les ventes d’un quartier de commerçants.

 

Découvrez le projet de Julie ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP