Menu

Libre comme un oiseau à Saint-Jacques

Françoise (née à Sarcelles, France, en 1963) est créatrice dans le recyclage textile. Bruxelles lui a volé son cœur. Avec son projet elle veut montrer une représentation de la liberté qui est typique pour le quartier Saint-Jacques. Découvrez les plus de 300 projets pour Bruxelles soumis a la plateforme et votez pour vos/votre projets préféré(s) du 9 au 20 mai. 

 

Loisirette Make-Bruxelles

 

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

J’ai voulu soumettre une idée qui ressemble à l’image du quartier et qui parle à tous. Une idée qui donne de la gaieté, de la joie dans les yeux et un sourire aux lèvres des gens. Un événement éphémère mais qui perdure par une authentification des oiseaux dans nos souvenirs ou par les médias.

 

Pourquoi avoir choisi le quartier Saint-Jacques pour implanter votre idée ?

C’est un quartier ancien avec une vraie âme, qui est très animé et où de nombreuses personnes différentes se côtoient : habitants, étudiants, pèlerins, communauté gay, touristes. Parisienne d’origine, je retrouve cet esprit de « village » avec une authenticité dans la ville, et c’est cela qui me plaît le plus.

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

Pour moi l’identité de ce quartier est marquée par toutes les formes de liberté représenté par la liberté de l’oiseau. Tel un oiseau, cette œuvre se veut éphémère, elle arrivera et repartira, ce sera l’événement, une attraction à voir à cet instant, à cet endroit précis, à ne pas manquer. Tout événement joyeux ou tragique reste gravé, et il est bon de remplir sa mémoire de jolis événements.

 

À qui votre projet est-il destiné ?

Il est ouvert à tous, sans aucune restriction. Tout le monde peut se l’approprier. On peut retrouver ce thème sur tout support et le fabriquer en différentes matières de toutes les couleurs autant de diversité que les oiseaux sont différents. Pour exemple ce sera un dessin d’oiseau pour le tatoueur, une guirlande d’oiseaux dans les vitrines, un oiseau sur un chapeau, dans des fleurs, du tricot urbain dans la ville, le métro … Une feuille d’explication et des carrés de papiers seront mis à disposition afin de créer des origamis, dans les cafés, les salles d’attente… ce sera une occasion de faire connaissance et de se rassembler.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Mon projet apportera une image joyeuse, poétique, une cohésion. C’est un thème fédérateur qui parle à tout le monde dans tous les pays et qui enchantera la ville.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il?

Une personne qui déambule dans le quartier en offrant des cœurs en papier, des fleurs, qui chante, qui donne de bonnes nouvelles porte les courses d’une personne âgée, qui raconte des histoires pour faire patienter, et qui fait des tours de magie, toujours en se renouvelant, afin de surprendre les passants.

 

Découvrez le projet de Françoise ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP