Menu

Une foire d’art pour artistes émergents

Stéphanie Manasseh (née à Montréal en 1974) est arrivée en Belgique en 2005 et y a installé la première édition de l’Accessible Art Fair en 2007. Au cours d’un bref entretien, elle nous explique  la valeur ajoutée de son projet pour le quartier du Sablon. Découvrez les plus de 300 projets pour Bruxelles soumis a la plateforme et votez pour votre préférés du 9 au 20 mai. 

 

Stephanie Manasseh

 

Expliquez-nous comment vous est venue votre idée?

Je me suis rendue compte qu’il n’existait pas d’espaces d’exposition pour des artistes n’ayant pas de galerie pour les représenter. J’ai voulu leur offrir cet espace qui permettrait aussi aux expatriés de s’impliquer dans la culture bruxelloise et de se rencontrer malgré les frontières linguistiques.

 

Pourquoi avoir choisi le quartier de Sablon pour implanter votre idée ?

Le Sablon est un quartier vivant qui reflète parfaitement notre foire ; empreint d’une identité très bruxelloise, il se veut international. Ses pavés, l’église notre Dame du Sablon et ses nombreux petits bistrots qui le longent illustrent parfaitement la capitale. Mais l’une des grandes caractéristiques et forces de Bruxelles est également son mélange de communautés internationales. C’est un aspect qui nous est très cher à la Accessible Art Fair également ; nous nous efforçons de représenter des artistes talentueux belges et bruxellois mais nous accueillons beaucoup d’artistes émergents de par le monde entier. Une autre raison pour laquelle nous sommes particulièrement attachés au Sablon, c’est pour la diversité de son apport artistique. Bordé par ses nombreuses galeries et délimité par les Musées Royaux des Beaux-Arts, ce quartier correspond parfaitement à la cible que nous cherchons à atteindre.

 

Comment imaginez-vous que votre projet renforcera l’attractivité et l’identité du quartier ?

Notre projet renforcera l’identité du Sablon puisque celle-ci se veut principalement artistique. Ce qui nous est très cher avec ce projet est de renforcer l’attractivité de ce quartier. En effet, Le musée Juif de Belgique et le Sablon en général sont des lieux qui évoquent encore bien trop souvent la fusillade du 24 mai 2014. Or, nous voudrions redorer l’image de ce magnifique lieu culturel et ses environs. Nous voudrions rendre le sourire à ses visiteurs et un peu de légèreté à ses alentours. C’est également pour cette raison que nous avons organisé un concours en partenariat avec Shoot 4 Change qui s’intitulera « Creativity 4 Change ». Le but est de rassembler tout le monde autour du thème de la créativité et de l’art. En ces temps particuliers et difficiles nous savons à quel point il est important de se serrer les coudes et surtout de se focaliser sur des choses positives et joyeuses. C’est exactement ce que la Accessible Art Fair souhaite faire.

 

À qui votre projet est-il destiné ?

Notre projet s’adresse à tous les amateurs d’art, acheteurs potentiels et collectionneurs. Nous leur offrons la possibilité de rencontrer l’artiste qui se cache derrière chacune des œuvres.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Il redynamisera le quartier du Sablon, satisfera les amateurs d’art avec des œuvres de qualité et rendra ses couleurs au Musée Juif et à ses environs.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

Il s’agirait d’offrir une série de conférences portant sur le monde de l’art afin de rassembler les passionnés et amateurs.

 

Découvrez le projet de Stéphanie ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP