Menu

Une expo vivante aux Marolles

Emilie et Thomas créeront une expo vivante dans les Marolles pour valoriser et partager la richesse du quartier.
Découvrez les 10 lauréats ici.

 

image-interview-blog

©Didier Bauweraerts

 

Selon vous, quels sont les éléments qui ont fait que votre projet a été retenu par le jury ?

Selon nous, certains aspects de notre projet ont dû jouer en notre faveur : son caractère inclusif (il intègre les différents acteurs du quartier : habitants, commerçants, associations et visiteurs), son ancrage territorial (il est en adéquation avec l’identité du quartier), mais aussi son caractère original (il explore le quartier à travers le vécu de ses habitants, son histoire, les talents des commerçants et des associations, et permet même aux visiteurs de se faire tirer le portrait et devenir l’espace d’un instant un vrai Marollien).

 

Comment votre projet a-t-il évolué depuis la phase SUBMIT à la phase PROTOTYPE ?

Notre projet a grandi et s’est considérablement amélioré. L’exposition de départ s’est transformée en un vrai parcours dans le quartier avec comme point de départ l’exposition en salle. Nous avons également réussi à s’inscrire davantage dans l’identité du quartier et reçu pas mal de conseils pratico-pratiques et de contacts qui vont nous servir à l’organisation et la mise en place du projet.

 

Quelles sont les prochaines étapes pour vous et votre projet ?

Nous avons trouvé la salle qui accueillera l’exposition. Elle se déroulera sur la Place du Jeu de Balle, dans le bâtiment de l’ancien Schieven Architek. Nous avons également presque tous les participants au concours et travaillons sur les supports de communication. Les Bruxelloises sont en train de rencontrer les habitants pour les témoignages audio. Tout bouge énormément! Nous travaillons d’arrache-pied pour réussir à relever le challenge! Mais les contraintes administratives sont lourdes, nous venons seulement de signer la convention qui libère le financement public. Du coup, certains aspects stagnent malgré nous! Mais nous positivons, tout va se débloquer à présent!

 

Concrètement, quand est-ce que votre projet verra-t-il la lumière du jour ?

En novembre 2016.

 

Comment le public peut-il rester au courant des évolutions de votre projet ?

Depuis le mois de mars, nous relayons toutes les infos sur les pages Facebook de Kodjo asbl et Des Bruxelloises. D’ici peu, nous mettrons en place un site web – www.alorsonzwanze.be – et une page Facebook dédiés au projet.

 

Quest-ce que vous diriez aux porteurs de projets qui nont pas été sélectionnés par le jury ?

Nous avons eu l’occasion de rencontrer des personnes intéressantes avec d’excellentes idées. C’était inspirant et ça grouillait de créativité. La vie d’un projet ne s’arrête pas à un concours, il faut continuer à créer, à entreprendre et à s’accrocher à ses rêves.

 

Avez-vous rencontré des porteurs de projet durant le week-end du marathon créatif avec qui vous vous verriez collaborer ?

Oui, bien sûr ! Par exemple, Leopoldo, le porteur de projet du Nationaal, qui est aussi le créateur des soirées Ginette dans les Marolles. Nous avons envie de collaborer avec lui. Mais comme nous l’avons dit, nous avons fait plein de chouettes rencontres qui déboucheront sur du concret, c’est certain !

 

Y-a-t-il des personnes que vous aimeriez remercier ?

Naturellement, la pertinence des remarques de certains coachs a été remarquablement utile ! De même que pour certains membres de MakeSense et d’Atrium. On a les visages bien en tête, mais les noms nous échappent. Par ailleurs, ça serait intéressant de pouvoir rester en contact avec les participants au marathon créatif.

Découvrez le projet de Thomas et Emilie ici.
www.facebook.com/alorsonzwanze/

 

Share this Post!

About the Author : Moderateur


0 Comment

Related post

  TOP