Menu

Découvrir les Marolles à travers une expérience lumineuse

Isabelle Corten travaille depuis 20 ans déjà sur des happenings de lumière, et selon elle le quartier des Marolles est le lieu idéal pour son prochain événement. Découvrez plus de 300 projets pour Bruxelles soumis sur la plateforme et votez pour vos/votre projets préféré(s) du 9 au 20 mai. 

 

Corten 1

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

Nous développons depuis des années des outils participatifs, liés à la nuit urbaine. Nous venons de terminer 2 happenings de lumière dans des quartiers réputés « difficiles » de Bruxelles. Cet appel à projet y a tout de suite fait écho. Nous proposons donc ce projet, plus ludique encore, dans les Marolles.

 

Pourquoi avoir choisi le quartier des Marolles pour implanter votre idée ?

La place de l’Epée est un lieu charnière entre le haut et le bas la ville. Il représente l’entrée des Marolles et jouit d’un beau point de vue. Ayant travaillé autrefois sur le projet de l’ascenseur des Marolles, choisir ce lieu comme théâtre de notre nouvel happening participatif nous a paru évident.

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

La lumière, les couleurs, sont des vecteurs ludiques que tout un chacun peut s’approprier. Pouvoir appréhender l’espace nocturne et les dimensions de transformation de la lumière est un outil participatif fantastique. Cela permet de sentir la matière, de révéler la poésie de la nuit, et de sentir son appartenance au lieu.

 

À qui votre projet est-il destiné ?

À tous les usagers du lieu, qu’ils soient habitants, travailleurs, commerçants ou touristes.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Un autre regard sur le quartier, qui disparaît quand le jour se lève mais qui reste dans les mémoires.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

Un workshop lumière avec des étudiants et des écoles du quartier, guidé par le « Social Light Movement », qui aboutirait à la réalisation de micro-projets lumière véritablement ancrés dans un des quartiers « oubliés » de Bruxelles, créant du lien social.

 

Découvrez le projet d’Isabelle ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP