Menu

Créer un dialogue entre les gens à travers le pain aux Marolles

Panegirico est un projet porté par un groupe italo-belge qui propose de se rencontrer et de se parler autour du pain. Découvrez plus de 300 projets pour Bruxelles soumis sur la plateforme et votez pour vos/votre projets préféré(s) du 9 au 20 mai. 

 

PORTRAIT

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

Panegirico est né suite aux évènements politiques internationaux, à partir d’un débat sur la question des frontières et de l’identité́. Une réflexion qui part de nos diversités (nous sommes un groupe italo-belge), de la Méditerranée et qui tente d’analyser certains comportements entre les personnes et les territoires. Et qui parle de nourriture, bien sûr!

 

Avez-vous participé à l’un des ateliers créatifs (workshops) organisés dans les 10 quartiers ? Oui, une fois, à Sainte-Catherine, district néerlandophone par excellence. J’ai participé à une table ronde sur l’alimentation durable : je ne connaissais pas bien la ville et je n’avais rarement rencontré un groupe aussi diversifié. La communauté́ de foodies à Bruxelles est active et sensible, créative et ouverte. C’était la première fois que je réalisais la complexité́ culturelle et linguistique de Bruxelles.

 

Pourquoi avoir choisi le quartier des Marolles pour implanter votre idée ?

J’ai beaucoup de souvenirs liés aux Marolles, et parmi ceux-ci, ma première leçon de direction artistique au Master de Food Design. Nous devions nous laisser inspirer par le marché du Jeu de Balle et chercher notre « assiette » pour communiquer notre histoire. Mon assiette était une machine à écrire.

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

Notre idée principale est de renforcer l’identité́ du quartier grâce à la connaissance : instaurer des conversations, créer des moments de rencontres, des événements autour d’une table. Pour connaitre les habitants du quartier, leurs histoires, la façon dont ils interagissent avec le quartier et leurs recettes. Communiquer à travers un récit photographique. Faire du pain. Panegirico sera accessible à tout le monde dans le quartier.

L’idée de Panegirico est de créer des citoyens conscients et actifs, de déplacer les projecteurs des lieux les plus connus des Marolles et de créer de nouveaux espaces où faire “bouger les choses”. Le processus d’intégration est un processus lent, comme le levain !

 

À qui votre projet est-il destiné ?

Principalement aux résidents locaux, aux associations actives dans le quartier, aux personnes qui y travaillent (les commerçants, les antiquaires et vides-greniers, les gourmets, les blogueurs alimentaires, les designers et les visiteurs).

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Nous voudrions augmenter les occasions de rencontre et mieux comprendre les dynamiques qui y sont créées et quel type de plateforme développer. Nous voudrions moduler Panegirico en fonction des personnes qui y prennent part, nous aimerions comprendre en quoi la conception peut favoriser l’intégration entre les communautés présentes dans les Marolles et comment parler d’une nouvelle économie dans un contexte de transformation rapide.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

Une friterie à l’huile végétale, parfaite pour les végétariens de plus en plus nombreux.

 

Découvrez le projet d’Anna ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP