Menu

Célébrer les cuisines du monde avec les habitants des Marolles

Si les origines, les métiers et les générations de Christophe, Alexandra, Jade et Ambre sont différents, ils partagent un même amour de la bonne chère. Après plusieurs confrontations de leurs spécialités culinaires à la maison, ils entendent impliquer tout les quartier  des Marolles dans une célébration de deux plats iconiques du monde entier : la soupe et les boulettes. Découvrez plus de 300 projets pour Bruxelles soumis sur la plateforme et votez pour vos/votre projets préféré(s) du 9 au 20 mai. 

 

P1030198

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

Ce projet nous est venu tout naturellement parce que nous vivons dans le quartier des Marolles qui est un vrai melting pot culturel. Un jour, un ami marocain habitant des Marolles nous a proposé de venir à la maison pour manger des keftas. De son côté ma mère (qui est d’origine iranienne) nous avait fait des boulets à la liégeoise et aussi des boulettes aux amandes et riz, un plat typique iranien. Mon mari qui est un fin cuisinier n’a pas voulu être en reste et nous a préparé des keftedes (car lui est d’origine grecque). C’est là que nous nous sommes dit que la cuisine est universelle. Nous nous sommes tellement amusés à comparer et décliner le thème des boulettes que nous avons tous renouvelé l’expérience en nous retrouvant à la maison, mais cette fois avec la soupe comme thème. En fait, ce sont nos origines, très mélangées, Belgique, Iran, Grèce, Pologne, France, qui nous ont amenés à ce projet. Nous nous sommes dits que nous pourrions élargir le cercle familial/amical et même faire un concours ! C’est un projet de cuisine simple, une cuisine que l’on partage , celle qui rassemble les gens. Ce projet se décline à l’infini autour de la Place du Jeu de Balle et chacun de ses restaurants, commerçants.

 

Pourquoi avoir choisi le quartier des Marolles pour implanter votre idée ?

Nous y sommes depuis plus de 10 ans. C’est un quartier attachant de par ses commerces et ses habitants, avant toute chose, avant toute nationalité, avant toute communauté, vous êtes d’abord Marollien ! Les voisins prennent soin les uns des autres, s’intéressent à vous, vous rendent service. Seule règle : le respect de l’autre. La convivialité de ce quartier est en grande partie due aux commerçants et à l’agent de quartier.

Ce quartier est également chargé d’histoire tant au niveau patrimoine qu’humain. Un quartier qui respire encore l’authenticité.

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

Notre proposition de Street Food multiculturel et populaire appelle à la convivialité, à l’échange et au partage. La soupe et les boulettes sont des plats simples, peu coûteux qui font partie du folklore marollien et sont donc tout à fait légitimes dans ce quartier. Elles se déclinent à l’infini : version viande, poisson, légumes, sucrée, salée, épicée, chaud, froid…  Traits d’union entre les cultures, boulettes et soupes s’enrichissent et sont également spécifiques de chaque culture. Ce projet sera l’événement auquel chaque habitant et chaque commerçant du quartier peut prendre part en y contribuant. Les touristes et les habitants des communes voisines viendront également participer à l’événement. Ce sera l’occasion d’introduire le quartier au touristes. Ce sera aussi l’occasion de valoriser le quartier aux yeux de certains habitants de Bruxelles qui seront bien surpris de l’évolution du quartier.

Le village des Marolles vit dans la rue, c’est dans la rue que les rencontres se font et encore plus autour du Jeu de Balles.

 

À qui votre projet est-il destiné ?

À tout le monde : aux habitants du quartier, aux commerçants tout autour du jeu de Balle, de la rue Haute et la Rue Blaes qui seront importants pour la réussite du projet, aux Bruxellois d’origine, de cœur et d’adoption, à tous les touristes qui viennent à Bruxelles et qui par la suite viendront spécialement pour cet événement ! Pour tous commerçants qui profitent déjà d’une belle notoriété et qui seront partants pour faire exploser ce projet. Alors, par la suite, pourquoi pas, greffer sur ce bel événement une action caritative en faveur des habitants du quartier. Ce serait un juste retour des choses.

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Créer le « Festival Soupe – Boulette de Bruxelles » est légitime par rapport à la culture belge et pourrait devenir un événement incontournable du début de l’automne, un événement qui serait un vrai relais, culturel et touristique. Il serait un trait d’union entre le marché aux Puces, le parcours des fresques murales et l’ensemble des propositions du quartier.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

Un livre de cuisine avec les recettes des Marolliens à vendre au profit du quartier.

 

Découvrez le projet d’Alexandra, Christophe, Jade et Ambre ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP