Menu

Un robot qui dessine Bruxelles en direct, 7 jours sur 7

Frédéric Collier (né à Bruxelles en 1970) est historien d’art de formation et passionné par l’art en tous genres. Utilisant un robot capable d’illustrations ultra-détaillées, son projet futuriste cherche ainsi à dessiner Bruxelles, en commençant par la Grand-Place. Découvrez les plus de 300 projets pour Bruxelles soumis a la plateforme et votez pour votre préférés du 9 au 20 mai. 

 

wrg_drawing_street_lowdef

 

Comment vous est venue votre idée de projet ?

Les artistes Weifu & Ruifu Guo ont récemment mis au point un robot capable de dessiner à un niveau exceptionnel. Ils sont venus à Bruxelles pour effectuer un Master à l’Académie et sont tombés amoureux de la ville au point d’y rester. Nous souhaitions réaliser une performance au cœur de Bruxelles… Make.Brussels est donc l’opportunité idéale!

 

Pourquoi avoir choisi le quartier Grand-Place pour implanter votre idée ?

Les artistes ont un atelier dans le centre et ils se promènent souvent dans le quartier de cette Grand-Place mythique qui les fascine. Depuis qu’ils ont décidé de faire travailler leur dispositif robotisé en extérieur, ça a toujours été leur premier choix. Ils sont très reconnaissants envers Bruxelles de les accueillir et de les avoir honorés (Prix Médiatine, Prix ArtopenKunst, Prix Moonens, Centrale/LAB). Ils souhaitent lui rendre cet hommage artistique.

 

Comment votre projet renforcera-t-il l’attractivité et l’identité du quartier ?

Il s’agit d’un véritable exploit technologique. Voir cette machine dessiner en direct est une expérience fascinante qui attirera un large public. Le robot travaillera simultanément sur 4 dessins grands formats (180x180cm), 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Il dessinera des vues de Bruxelles d’hier, d’aujourd’hui et de demain, mais également des portraits à partir de photos prises dans la ville que les visiteurs pourront soumettre. L’occasion de créer un lien artistique inédit entre le passé, le présent et le futur de Bruxelles dans un lieu hautement symbolique.

 

À qui votre projet est-il destiné ?

Nous avons testé un prototype du dispositif lors d’une exposition publique. Je peux vous dire que la fascination opère sur un public de 5 à 85 ans, toutes nationalités confondues !

 

Qu’apportera votre projet à Bruxelles ?

Des visiteurs, qui pourront même revenir puisque chaque dessin sera terminé après environ 5 jours de travail et sera ensuite exposé à proximité de la Grand-Place. Les artistes proposent de faire don à la Ville de Bruxelles des meilleures œuvres afin d’en disposer et de les présenter à sa guise.

 

Si vous deviez proposer un autre projet, quel serait-il ?

Les places et les rues pavées de Bruxelles m’ont souvent évoqué des pixels. Il s’agirait donc de peindre chaque pavé en couleur afin que l’ensemble reconstitue une image, un tableau lorsqu’on la verrait en prenant de la hauteur, physiquement (depuis un bâtiment ou une nacelle) ou virtuellement (via une application comme Google Maps). Au niveau du sol, on se promènerait dans un champ de couleurs qui paraîtrait abstrait. Mais ce projet complexe est pour le moment classé dans la farde de mes petites utopies…

 

 

Découvrez le projet de Frédéric ici.

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP