Menu

Les ambassadeurs #01: Bernard Gavilan, expert vintage, veut trouver une solution pour améliorer le stationnement aux Marolles

Afin de mieux comprendre le centre-ville ainsi que ses dix quartiers commerçants, nous avons interviewé une série de dix acteurs locaux. À travers leurs expériences et leur expertise de terrain, ils nous livrent leur opinion sur ce dont le bas de la ville a le plus besoin. Ouverture des festivités avec Bernard Gavilan, Marollien invétéré et roi du vintage, qui nous parle de l’authenticité de son quartier de prédilection mais aussi de son souhait de voir se régler les problèmes de stationnement aux Marolles. À bon entendeur.

 

2016_make.brussels_BernardGavillan02

 

Le centre-ville connaît beaucoup de difficultés actuellement. Selon vous, quels sont les plus grands défis aujourd’hui ?

Malgré de nombreux aspects positifs, le piétonnier continue à poser des difficultés. On a vraiment remarqué une régression en termes de fréquentation. Il y a un manque de parkings abordables et du coup les gens restent en dehors du centre-ville. J’espère que les gens en retrouveront le chemin bientôt…

 

Qu’est-ce qui selon vous symbolise le quartier des Marolles?

Cette partie de la ville représente le vieux Bruxelles. On y retrouve beaucoup d’authenticité, des bars et des restaurants typiques. Les Marolles ont aussi une petite touche folklorique, incarnée par le grand marché aux puces sur la Place du Jeu de Balle. Le vrai esprit Bruxellois habite encore les lieux : ouvert, populaire et avec un vrai sens de l’humour. Pour moi personnellement, ce quartier est aussi un symbole d’indépendance. C’est l’endroit où je venais seul au début, à la recherche des perles rares des magasins de seconde main. Je suis heureux que cet endroit soit devenu ma maison.

 

Quel nouveau type de projets faut-il selon vous développer dans le quartier ?

Ce serait chouette si quelqu’un pouvait trouver une solution pour le problème de parking qu’on a ici. J’aimerais aussi voir réussir un système pour garder nos rues et nos places propres.

 

Si vous deviez vous-même proposer un projet, quel serait-il?

Je planifierais un grand événement qui puisse rassembler tout le monde dans le quartier. Un peu comme les shows « Customisez-moi » que j’ai organisé par le passé. J’aimerais installer un grand défilé de mode sur la Place du Jeu de Balle, avec un grand pique-nique, où des gens de toutes les nationalités pourraient montrer des aspects de leur culture et rencontrer leurs voisins en même temps.

 

Qu’est-ce qu’un projet comme Make.Brussels peut accomplir selon vous ?

Ce serait génial si le projet pouvait rassembler les gens, qu’on puisse surmonter nos différences et réunir la ville.

 

Vu votre place dans la communauté, pourriez-vous nommer une personne que vous souhaiteriez voir soumettre un projet?

Jacqueline Ezman devrait avoir quelques bonnes idées. Elle est propriétaire d’une multitude de magasins à travers la ville et en a récemment ouvert un nouveau dans le quartier, qui s’appelle Brut. Son approche est très originale et elle connaît la ville toute entière : elle serait à mon sens la personne parfaite pour proposer quelque chose d’approprié.

 

Proposez votre projet sur Make.Brussels pour le 5 mai, et gagnez jusqu’à 30.000 euros pour le réaliser.

 

Share this Post!

About the Author : n.lewis


0 Comment

Related post

  TOP